Combien de personnes avons-nous déjà écoutées qui prennent la parole sans savoir à l’avance ce qu’elles veulent vraiment nous dire ?

Le résultat : le propos est confus, incohérent, difficile à suivre. La personne se perd elle-même dans des détails, dans des parenthèses ouvertes et jamais refermées et perd aussi son public par la même occasion.

La prise de parole est un voyage

Prendre la parole en public, c’est emmener son auditoire vers une destination. Pensez-vous réellement l’intéresser ou le convaincre de vous suivre si vous ne savez vous-même pas où vous voulez aller ? Pensez-vous trouver le bon itinéraire et les moyens d’y arriver si vous ne connaissez pas votre point d’arrivée ?

La réponse est : probablement que non. Si certains d’entre nous sont d’excellents improvisateurs, l’improvisation ne peut s’acquérir en réalité sans pratique et sans préparation. Et si vous avez le temps de vous préparer, il faut le faire !

Comment préparer sa prise de parole ?

Si vous savez que vous avez une prise de parole ou une présentation à faire dans un jour, une semaine ou un mois, commencez dès maintenant à la préparer !

Mais avant de vous lancer tout de suite dans la rédaction de votre discours, commencez impérativement par définir votre destination (vous savez, l’histoire du voyage…).

En effet, si vous ne savez pas quel est votre message et ce que vous souhaitez transmettre à votre public, votre discours sera décousu et mal structuré.

Pour cela, un outil pratique : le PTTOME. Cet acronyme représente les 6 questions essentielles que vous devez vous poser pour préparer et appréhender votre prise de parole.

Le PTTOME

Chaque lettre signifie une question à se poser.

  • Public : à qui vous adressez-vous ?
    • => pour connaître les attentes de son public et s’adapter à lui.
  • Thème : quel est le thème ou le sujet de votre prise de parole ?
    •  => pour cadrer les limites de votre sujet et éviter le hors-sujet ou les questions non pertinentes du public.
  • Temps : de combien de temps disposez-vous ?
    • => votre contenu ne sera pas le même si vous avez 3 min ou 1h. Dans le premier cas, il faudra faire des choix sur les informations les plus importantes.
  • Objectif : quel est l’objectif de votre prise de parole ? (Convaincre ? Distraire ? Informer ? Pousser à l’action ?)
    • => pour définir l’intention de votre prise de parole et mesurer l’atteinte de cet objectif comme critère de succès de votre discours.
  • Message : en une phrase, que souhaitez-vous que le public retienne ?
    • => pour rester concentré sur l’essentiel et faire en sorte que votre discours laisse une trace pérenne dans l’esprit de votre public.
  • Emotion : quelle émotion voulez-vous que le public ressente ?
    • => pour transmettre cette émotion, il faut aussi que vous puissiez l’incarner.

Exemple :

Public : les citoyens français

Thème : la protection de l’environnement

Temps : 5 minutes.

Objectif : faire passer à l’action

Message : chacun d’entre nous peut contribuer à la protection de l’environnement en commençant par trier ses déchets

Emotion : inspiration

Vous pouvez ensuite synthétiser ce PTTOME en une phrase qui résume votre intention et que vous pourrez garder en tête pour aller droit au but.

Exemple : Je souhaite prendre la parole auprès des citoyens français pour leur parler de la protection de l’environnement et les inspirer afin que chacun décide d’agir en commençant par trier ses déchets.

Et après ?

Une fois que votre PTTOME est clair dans votre tête, gardez-le en mémoire et improvisez une prise de parole en ayant uniquement cette destination et cet objectif final en tête. Entraînez-vous à l’oral à essayer de transmettre votre message spontanément, seul devant votre caméra ou bien devant un proche. Vous serez surpris de voir à quel point votre discours est plus concis et va droit au but.

Bien entendu, cette première prise de parole ne sera qu’un premier jet, imparfait. Mais elle vous donnera une première base à partir de laquelle travailler.

Si vous vous êtes enregistrés, regardez-vous et notez sur une feuille de papier ce que vous avez raconté. A partir de cette base, vous pourrez améliorer votre discours : supprimer des phrases, changer l’ordre de certaines idées, rajouter des éléments que vous aviez oublié.

Et petit à petit, votre discours se structurera après plusieurs essais…

Les avantages de cette méthode :

  • pratiquer la prise de parole réellement en se mettant dès le départ en situation
  • avoir une structure directement issue de notre manière spontanée de réfléchir, ce qui facilite la mémorisation
  • être plus créatif car des idées émergeront sur le moment
  • s’entraîner et répéter pour assimiler son discours, le mémoriser sans forcément le figer et être toujours capable de le réinventer dans l’instant

Téléchargez le guide !

Conseils et techniques pour gérer votre stress en prise de parole en public.

You have Successfully Subscribed!