Sélectionner une page
Comment se mettre en valeur professionnellement

Comment se mettre en valeur professionnellement

L’art de se mettre en valeur professionnellement

Se mettre en valeur professionnellement est un art qui s’apprend. Et lorsqu’on a pas forcément les codes pour le faire, on peut se sentir lésé ou freiné dans son évolution professionnelle. Cet article vous partage quelques conseils pour que, vous aussi, vous puissiez mettre toutes les chances de votre côté.

J’aimerais vous raconter l’histoire de Clara à titre d’exemple.

L’histoire de Clara

Clara était tradeuse en 2013. Elle travaillait en binôme avec Jules, un autre trader junior. Un jour, Jules et elle ont été chargés d’exécuter une très grosse opération. Dans ce genre de situation, le travail demandé est très intense. Ce sont des coups de fil toute la journée avec des dizaines d’interlocuteurs, beaucoup de concentration et aucune pause. Mais grâce à leur travail d’équipe, l’opération fut un succès !

Le soir, lorsque leur chef revient, il demande : “Alors comment ça s’est passé ?”. Spontanément, son collègue Jules se lève et commence un débrief enthousiaste auprès de son chef. Il décrit avec précision tout le travail qu’ils ont accompli. Pendant ce temps, Clara, occupée au téléphone, reste assise. Elle les regarde discuter en souriant, elle-même très fière de leur travail. 

Mais ce qui se passe l’étonne tout d’un coup. Son chef, ravi de cette nouvelle, finit par féliciter vivement Jules comme s’il était responsable de ce succès : “Bravo Jules, tu as vraiment assuré aujourd’hui. Continue comme ça, c’est bien !”. Il l’oublie complètement alors que tous les deux avaient travaillé ensemble à égalité sur le projet.

A la fin de la journée, Jules avait réussi à se mettre en valeur professionnellement alors que Clara en avait raté l’occasion.

Quelles sont les trois leçons intéressantes à tirer de cette histoire ?

1) Il ne suffit pas de savoir-faire, il faut aussi faire-savoir.

Réunion en entreprise

Dans cette situation, Jules est celui qui s’est porté volontaire pour faire le compte-rendu auprès de son supérieur hiérarchique. Il a ainsi pu se mettre en valeur professionnellement.

Clara aurait mieux fait de mettre en pause son appel pour être également présente devant son chef et prendre l’initiative du débrief.

Son silence l’a rendue invisible.

Dans le monde du travail, il ne suffit pas de bien faire son travail. Souvent les gens n’ont pas le temps de regarder de près ce que vous faites. Ils ne s’en rendront compte que si vous le valorisez à l’oral.

Et c’est ainsi que les personnes qui s’expriment en réunion et sont volontaires pour prendre la parole en public finissent par progresser plus rapidement que les autres dans leur carrière.

Celui qui prend la parole se rend visible.

Mais bien souvent, nous n’osons pas être cette personne car c’est difficile. Cela nous demande des efforts, il faut se préparer, affronter le regard des autres et on préfère souvent que ce soit quelqu’un d’autre qui le fasse.

Pourtant, gardez en tête que celui qui se porte volontaire pour prendre la parole est celui qui représente le travail réalisé. 

Prendre la parole en public n’est pas une corvée, c’est une opportunité. 

L’opportunité de vous lever pour défendre vos idées, votre travail et partager vos fiertés. 

Ne laissez jamais quelqu’un d’autre s’approprier ce que vous faites.

2) Bien s’exprimer à l’oral est une compétence multiplicatrice.

Image de plantes qui poussent

Pour se mettre en valeur professionnellement, il ne suffit pas d’oser prendre la parole. Il faut aussi savoir bien le faire. Si notre Jules s’était exprimé de manière confuse devant son chef, en bredouillant des propos incompréhensibles, est-ce que celui-ci l’aurait vraiment félicité ?

Bien parler en public et s’exprimer à l’oral est quelque chose qui s’apprend. C’est pour cela que je parle de compétence et non pas de don ou de talent. Et parmi toutes les compétences, elle remporte une double mise car il s’agit d’une compétence multiplicatrice.

Qu’est-ce qu’une compétence multiplicatrice ? (traduit de l’anglais : multiplier skill)

C’est une compétence qui multiplie la valeur de vos compétences existantes. Savoir prendre la parole en public n’est pas seulement une compétence qui s’additionne à ce que vous savez déjà faire. C’est une compétence qui va multiplier la valeur perçue de toutes vos autres compétences.

Un exemple très simple pour le comprendre : deux candidats à un job qui ont un CV et des compétences égales. L’un bafouille en entretien, l’autre met en valeur ses qualités avec confiance et aisance. Lequel aura le plus de valeur perçue ? 

Vous connaissez la réponse.

Parmi les autres compétences multiplicatrices, on trouve aussi l’art de bien écrire ou l’art de bien s’habiller. Entre un mail rempli de fautes et un autre écrit dans une grammaire correcte, entre une tenue négligée et un style vestimentaire élégant, la valeur perçue de votre professionnalisme en sera impactée. 

Apprendre à parler en public est donc un investissement. 

Vous acquérez une nouvelle compétence qui elle-même portera ses fruits et accordera un bonus de valeur perçue à toutes vos compétences actuelles et à venir.

3) Pour se mettre en valeur professionnellement : “L’habit ne fait pas le moine mais il ouvre les portes du monastère”.

Porte fermée

Je comprends ceux qui déplorent que nous accordions tant d’importance à la forme et aux apparences. Et aussi ceux qui ne supportent pas les “m’as-tu-vu” et autres narcissiques en entreprise qui ramènent toujours la couverture à eux. L’objectif n’est pas de tomber dans ces caricatures superficielles.

Victor Hugo disait :

“La forme, c’est le fond qui remonte à la surface.” 

On est d’accord : bien parler en public ne doit pas combler un manque de compétences – qui finit tôt ou tard par se découvrir – mais valoriser vos talents réels et vos idées existantes, de manière positive.

Si vous rechignez à accorder de l’importance à ces petites choses, sachez que si l’habit ne fait pas le moine, il ouvre au moins les portes du monastère. Il ne faut pas que le ressentiment ou la méfiance envers les beaux-parleurs vous empêche de vous valoriser ou de décrocher les opportunités que vous méritez. En réalité, il ne s’agit pas d’eux mais plutôt de vous.

Un jour, une DRH nouvellement promue m’a expliqué que ses supérieurs avaient hésité à lui donner le poste car ils craignaient qu’elle n’ait pas les épaules pour mener des réunions avec les équipes et prendre la parole en public.

Un consultant que j’accompagne m’a également avoué avoir refusé à contre-coeur un bon candidat dans leur entreprise car il n’avait pas les codes à l’oral et ne présentait pas assez bien devant le client.

Toutes ces situations sont extrêmement dommageables, à la fois pour vous mais aussi pour la société qui perd un talent.

En résumé

Bien s’exprimer à l’oral est nécessaire pour se mettre en valeur professionnellement et vous ouvrir les portes que vous souhaitez. 

Elle vous apporte la visibilité, la légitimité et l’opportunité. 

Mais plus que ça, j’ai constaté qu’apprendre cette compétence apportait aussi aux individus plus de confiance en soi, d’assurance et d’estime d’eux-mêmes. Et rien que pour ça, ça vaut le coup de s’y mettre !

A suivre : Comment peut-on apprendre à parler en public ?

*L’histoire de Clara est une histoire vraie racontée dans le podcast “Les règles du Jeu” de Clara Moley.

Si vous voulez en savoir plus sur les cours de prise de parole en public proposés par Ad Maiora, vous pouvez essayer un premier cours gratuitement, consulter ma pédagogie et me contacter directement.

Téléchargez le guide !

Conseils et techniques pour gérer votre stress en prise de parole en public.

You have Successfully Subscribed!